À propos de nous

Horace, d’hier à aujoud’hui

L’actuel restaurant « Horace » tire ses origines du travail soutenu de ses propriétaires qui évoluent dans le domaine de la restauration depuis plusieurs décennies.

Connu depuis 1977 sous le nom de « Cantine Monsieur Poutine », le restaurant « Monsieur Poutine » voit le jour à l’automne 1999 avec à sa tête Hélène Prince et Marc-André Lavoie, ex-propriétaires du restaurant « Horace » de Drummondville. Trois ans plus tard et à la suite de rénovations majeures de la salle à manger, un prénom est donné au restaurant « Monsieur Poutine » qui est alors rebaptisé « Horace Poutine ».

En 2009, Gérald Savoie, ex-propriétaire de l’établissement « La Trattoria » de Drummondville, se joint à Hélène Prince et Marc-André Lavoie comme actionnaire d’« Horace Poutine ». À l’automne 2010, les trois comparses entament un projet de grande envergure soit un agrandissement majeur ainsi qu’une rénovation extérieure complète. Les travaux vont bon train, le rêve était sur le point de devenir réalité, mais au grand désarroi des propriétaires, le feu a complètement ravagé les nouvelles installations. Durant les mois qui ont suivi ce malheureux événement, plusieurs scénarios se sont alors offerts à ces derniers.

Forts du succès obtenu au cours des dernières années et n’ayant pas peur des défis, madame Prince et messieurs Lavoie et Savoie décident alors de se relever les manches. En mars 2011, ils font l’acquisition du « Restaurant du Boulevard », devenu « Horace au Boulevard ».

À l’automne 2015, Véronique LeBlanc, employée du restaurant depuis 20 ans et gérante, se joint à eux comme actionnaire. Un an plus tard, M. Marc-André Lavoie, PDG, nomme celle-ci directrice générale. En janvier 2017, M. Gérald Savoie vend ses actions à Mme LeBlanc et M. Lavoie.  Ce dernier en profite donc pour prendre une pré-retraite en ne venant que quelques demi-journées par semaine afin de la seconder dans ses nouvelles fonctions.  En septembre 2019, Mme LeBlanc fait le rachat total des actions détenues par Mme Prince et M. Lavoie.

Sous le regard fier et discret de M. Lavoie  (il l’a toujours présentée comme « la-fille-qu’il-n’a-pas-eue ») c’est avec fierté et honneur qu’elle prend officiellement la relève afin d’assurer la continuité de cette véritable institution drummondvilloise.

Après plus de 40 ans à servir la population d’ici, les projets foisonnent toujours chez « Horace». Les rénovations se poursuivent dans l’établissement et plusieurs améliorations sont en cours de réalisation afin d’assurer cette continuité.

L'histoire d'Horace

Début d'une aventure

1982 – Achat du petit Horace (44 places) par Marc-André Lavoie et Hélène Prince, au 595, boulevard Saint-Joseph, à Drummondville. Service en salle et mets pour emporter : la tradition est lancée!.

1986 – Agrandissement du Horace (92 places).

Déménagement

1990 – Déménagement du Horace dans un ancien Giorgio (210 places).

Caricature Horace

1990

Un 2e emplacement pour Horace

1991 – Ouverture d’un restaurant Horace à Sherbrooke.

Fermeture

1993 – Fermeture du Horace de Drummondville, qui devient un Nickels.

Véronique LeBlanc

1995 – Entrée en fonction de Véronique LeBlanc au restaurant Monsieur Poutine.

Un nouveau restaurant

1999 – Achat du restaurant Monsieur Poutine, situé sur la 110e avenue à Drummondville, par Marc-André Lavoie et Hélène Prince.

Promotion Véronique LeBlanc

2001 – Promotion de Véronique LeBlanc au poste d’assistante-gérante.

Nouveau nom

2002 – Adoption d’un nouveau nom pour le restaurant, qui devient Horace Poutine, à la suite des rénovations majeures de la salle à manger.

Véronique LeBlanc continue d'avancer

2002 – Promotion de Véronique LeBlanc au poste de gérante, avec plusieurs défis à relever à la suite des rénovations : 1) remaniement complet des horaires en fonction des besoins des anciens et des nouveaux employés; 2) redéfinition complète des tâches et plans de travail.

Formation continue...

2003 à 2008 – Perfectionnement de Véronique avec l’appui de Marc-André Lavoie : cours de sommellerie, ressources humaines, prévention en santé et sécurité au travail, divers cours en administration, etc. Première page sur internet pour le restaurant en 2004.

Mouvement d'actionnaires

2009 – Départ à la retraite d’Hélène Prince, qui demeure actionnaire. Arrivée d’un nouvel actionnaire, Gérald Savoie.

Rénovation et agrandissement

2010 – Projet de rénovation et d’agrandissement de grande envergure.

Catastophe majeure

4 novembre 2010 – Catastrophe majeure : avant même la fin des travaux, l’impensable se produit…

La suite...

2010 – À la suite du terrible incendie, qui a tout détruit, plusieurs scénarios sont possibles pour les actionnaires, dont la retraite. Mais pour Marc-André Lavoie, hors de question, la retraite! Horace Poutine, c’est beaucoup plus qu’un restaurant. C’est une équipe d’employés qui doivent subvenir aux besoins de leurs famille et une clientèle fidèle à servir.

Achat d'un nouveau restaurant

2011 – Solution : achat du Restaurant-Cantine du Boulevard situé au 1645, boulevard Lemire, à Drummondville, personnel compris… « L’art de renaître de ses cendres », littéralement!

Nouveaux défis

2011 – Défi immense : pour Véronique LeBlanc, faire le deuil du restaurant d’origine tout en mettant en place une série d’actions pour jumeler deux équipes d’employés traumatisés, issus de deux restaurants jusque-là compétiteurs. Il faut unir tout le monde, autour des mêmes valeurs, pour desservir la clientèle avec confiance et dévouement.

Formation continue...

2012 – Cours de comptabilité pour Véronique LeBlanc, qui prendra la relève de la secrétaire comptable lors du départ de celle-ci à la retraite. Mise en ligne du site internet du restaurant.

Occasion d'affaires

2015 – Occasion d’affaires inespérée, mais remplie de défis : Véronique LeBlanc peut acheter une partie des actions détenues par Hélène Prince. Mère de quatre enfants, à l’aube de la quarantaine, Véronique devient avec joie la quatrième actionnaire du restaurant, après y avoir travaillé une vingtaine d’années, dont 14 à titre de gérante.

Nouvelle promotion

2016 – Promotion de Véronique LeBlanc au poste de directrice-générale.

Départ à la retraite...

2017 – Départ à la retraite de Gérald Savoie, qui vend ses actions à Véronique LeBlanc et Marc-André Lavoie. Ce dernier en profite pour prendre une pré-retraite, consacrant quelques demi-journées par semaine au restaurant, afin de seconder Véronique LeBlanc dans ses nouvelles fonctions.

Diffusion d’une pub télé dans laquelle Véronique rend un vibrant hommage à ses partenaires.

Véronique continue...

2019 – Rachat par Véronique LeBlanc de toutes les actions détenues par Hélène Prince et Marc-André Lavoie. Sous le regard fier de ce dernier (qui l’a toujours présentée comme « la-fille-qu’il-n’a-pas-eue »), Véronique LeBlanc prend officiellement la relève afin d’assurer la continuité de cette véritable institution drummondvilloise. Elle en profite pour épurer l’image du restaurant qui, près de 9 ans, n’a plus besoin d’être désigné comme Horace au Boulevard. Horace tout court suffit! C’est un retour aux sources, tourné vers l’avenir.

De la nouveauté...

2020 – Refonte du site internet d’Horace. Fidèle à ses valeurs, le restaurant traverse encore et toujours les crises, même les plus difficiles – par exemple, le confinement et la fermeture des salles à manger en raison de la pandémie en mars 2020. Quoi qu’il arrive à Drummondville, il est toujours possible de savourer les délicieux plats réconfortants de chez Horace.

Drive-in, version 2020!

 

Installation d’un service à l’auto pendant tout l’été 2020 (Covid-19) : le drive-in d’Horace est installé dans une partie du stationnement et se fait grâce à des porte-cabarets, de l’équipement jetable, des serveuses enthousiastes… et les feux de détresse (les “ hazards”!) des voitures de la clientèle!

Quelques avis clients

J'aime beaucoup ce resto pour le service, la bonne bouffe et l'ambiance. Bravo. Bravo aussi pour votre sauce à spaghetti.

Chantal Benoit

Local Guide / Avis Google

Très agréable restaurant pour toutes les occasions. Le dîner excellent et beaucoup de choix au menu et pour souper le restaurant ajoute sa touche personnel avec un musicien sur place et salles à la disposition pour événement de tout genres...

Magalie Changnom

Local Guide / Avis Google

Bel accueil avec sourire, bonn bouffe, service hors-pair et caissière gentille comme tout!

Paul Lavallée

Local Guide / Avis Google